Jeremy Durand

Ma première rencontre avec l’appareil photo familial remonte à mes 17 ans. Telle une langue étrangère, que l’on apprend à maîtriser avec le temps, j’ai fait de l’image l’objet de mes études.

Quelques années à Nantes, Paris, Édimbourg… puis c’est en Camargue que j’ai commencé à photographier celui que j’aime appeler mon “autre” frère, le cheval. Timidement d’abord car je ne le connaissais guère. Peu rassuré face à lui, j’ai appris à le connaître, à le côtoyer jour après jour, ramenant mes modestes photographies comme autant de témoignages des émotions que nous partagions ensemble.

Est alors venue la rencontre avec ma compagne, cavalière au long cours, spécialiste du comportement équin… et de nouvelles opportunités de photographies au sein de nombreux élevages, au Maroc, dans le Vercors, en Ecosse, au Mexique, en Angleterre ou dans cette région qui deviendra mienne, le Lot.

La fin 2018 approche et voilà notre petite famille en possession des clés du Mas de Peyrelongue, dans la vallée du Célé. Entouré de 50 hectares de bois et de lande, d’une vingtaine d’équidés, j’espère un jour vous accueillir chez nous et partager ce choix de vie, cette passion pour l’image, au plus proche des chevaux.